La pêche à l'anglaise

 

 

                           La pêche à l'anglaise est une pêche particulièrement plaisante et  est accessible par tout le monde que l'on soit un pêcheur de loisir ou de compétition. Plaisante car elle ce pratique avec peu de matériel et permet d'attraper bon nombre de beau poisson mais aussi des plus petits en tout lieu ou presque. Malheureusement on ne trouve que peu d'information intéressante à son sujet malgré les atouts dont elle dispose. Je me souviens très bien de mes débuts dans cette pêche, on me donnait des modèles de lignes, ou encore on me conseillait de prendre tel ou tel  fil ou hameçons, mais on ne vous dis pas pourquoi, ni quand et comment les utiliser. On ne vous explique par forcément d'ou peuvent venir vos erreurs soit parce que peu connaisse cette technique et fond les mêmes erreurs, soit tout simplement par denni.

                            On ne vous donne pas non plus le petit plus qui peu permettre parfois de pêcher un peu plus de poisson qui peu être utile en concours (pour ceux qui en font ou souhaite un jour essayé). On trouve beaucoup de vidéo en France qui traite du sujet,  mais pour moi ils ont plus tendance à survoler, à vous montrez de beau paysage, ou encore de vanter tel ou tel marque sans que l'on s'en rende  pas forcément compte,  que d'entrée dans le vrai sujet d'ou ces  articles, car en un seul il est impossible de tout expliquer convenablement. J'espère qu'ils sauront répondre aux différentes questions que vous vous posez. Je vais vous transmettre par écrit du mieux possible mes différentes connaissances sur le sujet après mes différentes recherches et heures passées au bord de l'eau.  Au fur et à mesure je l'affinerais car il m'arrive encore de commettre des erreurs, ou encore de ne pas trouvez réponse à ma partie de pêche, mais c'est aussi cela la pêche ce remettre en question.

 

                           Avant de parler de matériel ou autre ligne et montage, on va parler un peu d'histoire. Voyions d'abord ensemble son origine. Vous trouverez ci dessous un paragraphe que j'ai réussi à trouver sur internet qui est extrait du livre de Daniel MAURY qui vous expliqueras mieux que moi la naissance de cette technique en France.

 

 

 

                                             "LES SECRETS DU PECHEUR A L'ANGLAISE" de Daniel Maury, aux éditions Borneman.


"Septembre 1963, au bord de la Moselle, à Wormeldange, près de Luxembourg, championnat du monde de pêche au coup. 
Parce qu'assis sur un gigantesque panier d'osier, manipulant avec une rare maestria un matériel pour le moins inattendu - canne de bambou, moulinet à tambourtournant, flotteur porc-épic...  Il s'appelle Billy LANE, il est anglais.
C'est à cette occasion en effet que ma curiosité a été pour la première fois attirée par une technique bien particulière (les Anglais ne font rien comme tout le monde, c'est bien connu) 
Quelques années plus tard, cette pêche que l'on appelait pas encore "à l'anglaise",   une rencontre amicale de quelques jours entre deux anciens champions du monde, histoire de confronter et de comparer leurs styles, leur matériel, leur technique : Robert TESSE, le Français et... Billy LANE, l'Anglais.

Nous montrâmes à nos amis britanniques les subtilités de la pêche "à la française", tandis que, de leur côté, ils commençaient de nous faire découvrir comment ils utilisaient leurs cannes à anneaux, leurs moulinets, leurs flotteurs qui nous apparaissaient quelque peu gigantesques...

Je ne sais plus qui eut le premier l'idée - mais elle reçut immédiatement l'acquiescement général - : pourquoi ne pas renouveler dans l'avenir ce genre de rencontres ? Et c'est ainsi que fût décidé d'organiser chaque année un match amical France-Angleterre, alternativement dans chacun des deux pays.
Au cours des années qui suivirent, nous eûmes le plaisir de recevoir en France des pêcheurs britanniques du "top niveau" : Kevin Ashurst, Ivan Marks, Robin Harris, John Illingworth, Ray Mumford, Dave Thomas, et quelques autres, qui firent découvrir aux spectateurs français leur technique.
Et, de notre côté, nous entreprîmes quelques voyages en Angleterre : il y fallait une certaine inconscience car affronter les pêcheurs anglais sur leur terrain n'est pas toujours une partie de plaisir. Imaginez des poissons qui se tiennent souvent à 20 ou 30 mètres du bord, qui ne mordent qu'au "caster" ou au "gozzer" et vous comprendrez que nous avions quelques difficultés avec nos vers de vase et nos "9 mètres" !... Et tous ceux qui firent partie de nos expéditions d'alors (R. TESSE, B. CRASSAT, G. HEBERT, J.  MORZIERES, R. et C. THIME, C.  FORESTIER, H.  GUIHENEUF...) se souviennent que nous avons pris quelques fameuses "pâtées" !
Toujours est-il que, à force de voir les Anglais à l'oeuvre, d'acheter sur place du matériel, de demander des conseils, nous avons, au fil des années, appris à nous servir proprement d'une canne anglaise.

Et, au jour d'aujourd'hui, des milliers d'Anglais pêchent à la française tandis que des milliers de Français pêchent à l'anglaise... Les uns et les autres avec des résultats excellents sur leurs rivières respectives ..."

 

 

 

                  Et voilà maintenant vous savez d'ou provient cette technique, il faut bien  le reconnaitre quand même qu'ils sont fort nos amis anglais toujours un train d'avance. La première partie étant fini je vous invite à continuer la lecture, en cliquant sur la deuxième partie, qui à ce jour est en cours d'écriture. Je vais aborder dans le prochain chapitre le matériel car sans lui il va être un peu difficile de pêcher, à moins que vous soyez comme dans d'autre pays un pêcheur de l'extrême c'est à dire à mains nus.

 

1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 31/08/2015